Au cours d’un audit SEO, plusieurs éléments devront être contrôlés tels que les liens, les URL, les mots-clés, redirections, contenus, sitemap, balise title et description… Cet outil d’analyse peut être réalisé à n’importe quel moment du cycle de vie du portail Web. L’objectif sert à identifier les axes d’amélioration, mettre à jour d’éventuels problèmes qui ont un impact sur le trafic tout en optimisant le référencement naturel.

La méthodologie d’un audit SEO

Un audit de référencement représente la première phase du processus d’optimisation d’un site Internet. Pour faciliter cette démarche, le webmaster peut recourir à différents outils d’analyse comme Google Analytics, Google Search Console.

En ayant recours à l’outil d’analyse, les propriétaires d’un site qui veulent effectuer un audit de référencement pourront obtenir une vue fidèle du trafic naturel, faire une mise au point des positions sur les mots-clés, mettre en évidence le profil de lien. Ce programme met en exergue tous les obstacles qui empêchent un site d’exploiter tout son potentiel, si nécessaire modifier le style rédactionnel. Enfin, l’outil d’analyse Google Analytics et Google Search Console permet de suivre l’impact des modifications effectuées sur un site.

Comment analyser un trafic avec Google Analytics ?

Google Analytics présente des fonctionnalités ultras complètes et simples d’utilisation. Cet outil gratuit permet de déterminer les données essentielles au suivi du référencement du site Internet. Cet outil d’analyse permet également de se renseigner sur le nombre de visites relatives au moteur de recherche, connaître les mots-clés qui ont servi à trouver un site, se renseigner sur les pages qui ont reçu du trafic provenant des moteurs de recherche, les requêtes réalisées par les internautes et le nombre d’apparitions des pages dans les résultats. Lors de l’audit de référencement, on peut également découvrir le nombre de visiteurs qui proviennent de sites référents.

Les points à vérifier au cours d’un audit SEO

Pour qu’un site soit accessible aux internautes et aux crawlers des moteurs de recherche, il faut veiller à ce que le contenu du site soit conçu au format HTML. Éviter d’ajouter des éléments JavaScript ainsi que les fichiers Adobe Flash pour optimiser son accessibilité. Il faut également travailler l’architecture du site Web. Il ne faut pas attendre un audit SEO pour contrôler la bonne santé technique d’un site Web.

Vérifier l’état du compte en se servant d’outil d’analyse comme Google Search Console. Ce service permet de découvrir la liste des mots-clés qui ramènent du trafic et ceux qui ne génèrent pas de trafic malgré le fait qu’il soit positionné. En se servant de l’outil d’analyse Google Search Console, le propriétaire du site pourra vérifier l’index du portail.